De Taupont à Hanvec, de Californie à Menez Meur. La vie de Julien Prioux

Julien Prioux, les années taupontaises

Julien Vincent Prioux naît le 11 décembre 1821 dans le Morbihan, à Taupont.1

Chapelle Saint-Étienne à Crémenan (Taupont), collection personnelle.
Lac au Duc à Taupont, collection personnelle.

Sa famille demeure à Crémenan, un hameau éloigné du bourg. En ce début du XIXe, le bourg se trouve proche de l’église Saint-Golven, non loin de la limite avec Ploërmel. En 1875, le bourg a été déplacé au centre du territoire communal. Saint Golven et les bâtisses de l’ancien bourg sont appelés aujourd’hui le « Vieux Bourg2 ».

Les parents de Julien Prioux, Jean Joseph Prioux et son épouse Magdeleine Gicquel, sont des gens modestes. Les divers actes d’état civil de la famille indiquent que Jean Joseph est tantôt couvreur, tantôt laboureur.

Archives départementales du Morbihan, 4 E 249/8, acte de naissance de Julien Prioux.
Archives diocésaines de Vannes, baptême de Julien Vincent Prioux.

Du côté Prioux, Julien n’a pas d’oncle ni de tante car son père était le fils unique de Reine Prioux, décédée un mois après sa naissance.
Du côté Gicquel, nous avons dénombré que sa mère Magdeleine avait 12 frères et sœurs, mais ils sont pour la plupart décédés avant 1821. Ainsi il lui reste deux oncles, Julien (son parrain) et Jean Marie, deux tantes, Perrine et Marie Joseph, et leurs conjoints. Cet oncle Jean Marie Gicquel va tenir une grande place dans la vie de Julien Prioux.

Julien est l’aîné d’une fratrie de huit enfants, dont deux décèdent en bas âge.
 
Voici quelques informations sur les huit enfants :
• Julien Vincent est contremaître, chercheur d’or, entrepreneur, paysan et propriétaire foncier.
• Marie Joseph se marie en 1852 à Pierre Marie Thétiot. Leur unique enfant, Jeanne Marie, se marie à Armel Thétiot aussi de Taupont. Jeanne Marie est l’une des héritières de son oncle Julien Vincent.
• Pierre Marie décède à l’âge de six jours.
• Rosalie se marie en 1853 à Jean Marie Le Ray de Taupont. En 1854, elle décède lors de la naissance de sa fille Marie Mathurine. Celle-ci décède le 10 août à l’âge de cinq semaines.
• Joseph Mathurin décède à l’âge de 20 ans à Taupont (Crémenan) en 1850.
• Marie Louise habite à Pleyber-Christ chez son oncle Jean Marie Gicquel en 1851. Elle est dite « fille de confiance » en 1854, puis factrice en 1856. En janvier 1857, lors de son mariage à Alain Charles, elle est domestique. En 1861 et 1866, le couple est recensé comme marchands de fruits, et en 1872 et 1876 comme aubergistes. Ils ont quatre enfants. Elle décède le 24 février 1877 au bourg de Pleyber-Christ.
• Anne Marie Magdeleine décède à l’âge de un an.
• Marie Anne, sœur Fulgence3, religieuse de la Congrégation des Filles de la Sagesse, demeure et décède à Montargis (Loiret).

Jean Joseph Prioux, Magdeleine Gicquel et leurs 8 enfants
NomPrénomNaissanceà MariageàDécèsà 
Prioux Jean Joseph 29/02/1792 Quelneuc Taupont (56) 21/02/1821 Taupont (56) 26/09/1846 Crémenant4 Taupont (56)
Gicquel Magdeleine 26/02/1797 Cremenant Taupont (56) 21/02/1821 Taupont (56) 09/12/1852 Crémenant Taupont (56)
Les enfants
Prioux Julien Vincent 11/12/1821 Cremenant Taupont (56) - - 27/08/1900 bourg Hanvec
Prioux Marie Joseph 15/11/1823 Cremenant Taupont (56) 06/02/1852 Taupont (56) 08/10/1889 Crémenant Taupont (56)
Prioux Pierre Marie 03/03/1826 Cremenant Taupont (56) - - 09/03/1826 Crémenant Taupont (56)
Prioux Rosalie 03/06/1827 Cremenant Taupont (56) 22/07/1853 Taupont (56) 02/07/1854 Crémenant Taupont (56)
Prioux Joseph Mathurin 11/11/1829 Cremenant Taupont (56) - - 19/08/1850 Crémenant Taupont (56)
Prioux Marie Louise 15/09/1832 Cremenant Taupont (56) 04/01/1857 Pleyber-Christ 24/02/1877 bourg Pleyber-Christ
Prioux Anne Marie Magdeleine 03/05/1835 Cremenant Taupont (56) - - 19/05/1836 Crémenant Taupont (56)
Prioux Marie Anne 21/09/1839 Cremenant Taupont (56) religieuse Sœurs de la Sagesse 10/04/1907 Hôtel-Dieu Montargis (45)
État civil reconstitué à l’aide de la base RECIF du Centre généalogique du Finistère et des Archives départementales du Morbihan et de la Vendée.
1. Son acte de baptême daté du 11 décembre précise "né hier" ! Est-il né le 10 ou le 11 décembre ?
2. Mairie de Taupont. Ce bourg, « l’ancien bourg », a été déménagé en 1875 de façon à occuper une place plus centrale sur le territoire de la commune.
3. Archives départementales de la Vendée, Congrégation des Filles de la Sagesse.
4. Crémenan s’écrivait Cremenant sur les actes d’état civil au XIXe siècle.


Julien, toujours à Crémenan en 1836, n’y est plus recensé en 1841. Il a commencé sa carrière professionnelle.

→→ Des Taupontais dans le Finistère →→


Article mis en ligne le 10 juin 2021, dernière mise à jour le 20 février 2022.