De Taupont à Hanvec, de Californie à Menez Meur. La vie de Julien Prioux

Julien Prioux, les lieux de résidence

Voici ci-contre les diverses résidences de Julien Prioux, établies grâce aux recensements de population et à divers documents administratifs.
 
Alors que la "légende" le présente comme un homme fuyant ses semblables, cette liste montre qu’il apprécie de vivre dans des bourgs. Notons qu’à Landerneau, il vit dans une pension de famille située au 5 place Saint-Houardon. Ils sont dix "pensionnaires" : trois personnes travaillant à la construction des lignes de chemin de fer ; un professeur ; un commis à cheval (agent des contributions indirectes chargé des vérifications chez les débitants de boissons*) ; un commis négociant ; un employé des contributions indirectes ; un percepteur ; un clerc de notaire, et Prioux lui-même.

* Lexique des anciens métiers, offices et fonctions, Denis Lochouarn.
DeàLieu de résidence
1821 1836 Taupont (Crémenan)
1836 1849  ?
1849 1850 Meilars (auberge)
1850 1856 Californie
1857  ? Pleyber-Christ (bourg)
 ? 1860 Morlaix
1860 1863  ?
1863 1867 Landerneau (place Saint-Houardon)
1867 1886 Hanvec (Menez Meur)
1886 1893 Sizun (bourg de Saint-Cadou)
1894 1900 Hanvec (bourg)
→→ Le décès →→


Article mis en ligne le 10 juin 2021, dernière mise à jour le 21 février 2022.