De Taupont à Hanvec, de Californie à Menez Meur. La vie de Julien Prioux

1842. Menez Meur ou Douar Kerliver

Le domaine de Menez Meur appartenant aux de Quélen, il était dénommé tantôt Menez Meur tantôt Douar Kerliver, du nom du manoir de la famille.

Voici la description de la parcelle le 3 octobre 1842, lorsque MM. René Charles Demolon et François Jean Verger achètent Menez Meur à la famille de Quélen.
Voir rubrique Menez Meur – les propriétaires.

Archives départementales du Finistère, 4 Q 5/182, 3 octobre 1842.

Une pièce de terre en friche sous lande d’un seul tenant nommée Menez Meur ou Douar Kerliver, située sur la commune de Hanvec, canton de Daoulas, arrondissement de Brest, contenant sous fond 149 hectares environ, comprise et désignée sous le numéro 1147 du plan cadastral de la commune de Hanvec, bornée au levant par un rocher nommé Roc’h Plat et des chemins qui s’y joignent jusqu’à la croix du Goff et de l’un de ces chemins nommé Hent ar Quivigerien jusqu’à la croix de Guennec, et du midi vers le couchant d’un chemin menant de Landerneau à Quimper nommé Enchoumeur Izella jusqu’à Roc’h ar Coat et depuis Roc’h ar Coat en continuant vers le levant jusqu’à Roc’h ar Quézec et du nord d’un chemin nommé Hent ar Cont, à prendre depuis Croas ar Guennec vers Le Faou et Daoulas jusqu’à Roc’h Plat.

 

Noms, prénoms et demeures des propriétairesAnnée de la mutationSectionNuméroLieu-ditNature de la propriétéContenance
Demolon, Charles à Guipavas 1844 D 1147 ar Menez lande 149 ha 43 a 20 ca
Archives départementales du Finistère, 3 P 81/4 - folio 1004, Cadastre napoléonien, extrait de la matrice cadastrale.

 

→→ 1849. Menez Meur est toujours en friche sous lande →→


Article mis en ligne le 10 juin 2021, dernière mise à jour le 26 février 2022.