Les écoles de hameaux du Finistère

École de BougourouanCommune de Cléder
Projet d’école non abouti

➥ Préambule

La commune de Cléder a une superficie de 37,44 km² alors que la moyenne finistérienne au début du 20e siècle est d’environ 24 km².
Sa population est de 5 204 habitants en 1911 dont près de 4 700 habitent en zone rurale.
Ils sont souvent éloignés de plus de trois kilomètres du bourg. La scolarisation des enfants s’en ressent. Aussi, en juillet 1913, le sous-préfet de Morlaix envisage « la création d’une et même de plusieurs écoles de hameaux ».

Carte de Cléder avec emplacement des écoles, © Bernard Kerneis.

➥ Le projet

• 16 mars 1922 : l’inspecteur d’académie propose au préfet la construction de deux groupes scolaires de hameau, « l’un à l’est, l’autre à l’ouest de la région littorale dénommée "Armorique". »
Les hameaux choisis sont Créac’h Oalec et Bougourouan, la création la plus urgente étant à Créac’h Oalec.

• 7 octobre 1922 : dans un autre rapport sur la faible scolarisation des enfants ruraux de Cléder, l’inspecteur écrit ceci :

Un autre hameau de Cléder, Bougourouan, distant de trois kilomètres environ du bourg, réunirait de 80 à 100 enfants d’âge scolaire.
Mais cette région de Bougourouan est bien moins éloignée de l’école actuelle que celle de Créac’h Oalec et peut, sans grand inconvénient, attendre.

 

Le projet ne va pas plus loin.