Les écoles de hameaux du Finistère
Henri Léon
(Porspoder - école de hameau de Melon)

 

Herri Léon, passionné par la cornemuse écossaise, a été penn-soner de la Kevrenn Brest Ar Flamm.
 
Quelques éléments de généalogie :
Henri Jean Hervé Pierre Marie Léon est né à Lambézellec le 15 février 1933. Marié à Maria Guennegues, il décède accidentellement le 29 août 1962 à Kervezennoc en Porspoder. Il est plus communément appelé Herri Léon ou surnommé « La Pie » ou « Ar Big ».

Herri Léon, passionné par la cornemuse écossaise, a été penn-soner de la Kevrenn Brest Ar Flamm de 1954 à 1962.
Son apport aux répertoires des bagadoù est évoqué ci-après dans l’extrait d’un article « Chances et Génie d’un trépané. Aperçu de la vie de Donatien Laurent », Bretagnes du cœur aux lèvres, Fañch Postic (dir.), Presses universitaires de Rennes, 2009, www.pur-editions.fr, p. 11.
Propos recueillis par Michel Tréguer :

Donatien (Laurent) est désormais abonné au Piping Times et devient membre de la commission de la B.A.S. chargée de choisir les airs proposés au concours de bagadoù de Brest. C’est en cette même année 1954 qu’il fait la connaissance du célèbre La Pie, Ar Big, Henri Léon à l’état civil. Deux ans plus tard, en juillet 1956, les deux compères sont ensemble en Écosse, pour y rencontrer les responsables du College of Piping, Seamus MacNeill et John MacFadyen, qui organisent dans l’île de Skye un stage de cornemuse. Donatien et La Pie contribueront grandement à ouvrir le répertoire des bagadoù bretons, à le préciser, et ils jetteront les bases d’un collège de sonneurs à l’image de celui de Glasgow. Baptisé Skolaj Beg An Treis du nom d’un récif de la côte de Porspoder, le projet dont La Pie avait établi le programme ne survivra pas à sa mort accidentelle en 1962. (Pour la « petite histoire », ou pour la grande, il avait été auparavant contraint par les syndicats de l’Éducation nationale de quitter le bagad catholique Ar Flamm, sous peine, dans le cas contraire, de perdre son poste d’instituteur.)

 
Une biographie lui a été dédiée « Herri Leon et le Scolaich Beg an Treis ». Elle a été co-écrite en 2003 par sa fille Anne-Marie Léon, Donatien Laurent, Armel Morgant et Gilles Goyat. Cet ouvrage a été édité par l’association créée en 1999 « Diwaskell Ar Big » (Les ailes de la pie) ayant pour objet de perpétuer le souvenir et l’œuvre de Scolaich Beg an Treis dirigé par Henri Léon « Ar Big ».
 
Les Archives départementales du Finistère ont mis en ligne le numéro d’août-septembre-octobre 1962 de la revue Ar Soner, dans lequel vous pouvez lire un article intitulé : « Herri Léon (La Pie) n’est plus ».

Archives départementales du Finistère, PER 1880.

 

→→ Georges Nédélec →→