Les écoles de hameaux du Finistère

École de Saint-EutropeCommune de Plougonven

➥ La construction

Le Relevé Général des Constructions Scolaires, établi pour la période de 1878 à 1885, indique le coût de l’école et les subventions accordées.

Décision du25/10/1882
Montant du projet37 000,00 F
Financement
par la commune (Caisse des écoles)0,00 F
par la commune (autres ressources)0,00 F
par le département0,00 F
subventions de l’État37 000,00 F
Coût réel37 000,00 F
Les montants sont à répartir entre les deux écoles de hameaux (Kermeur et Saint-Eutrope).
Archives départementales du Finistère, 1 T 109, Relevé Général des Constructions Scolaires (1er juin 1878 - 20 juin 1885).

➥ Les élèves

L’école ouvre en février 1885.

en 1886en mai 1888
Nombre de classes44
Nombre de places ?214
Nombre d’élèves183158
Le nombre de classes et de places est à répartir entre les deux écoles de hameaux (Kermeur et Saint-Eutrope).

➥ Les premiers instituteurs

• Bernard Keriel est né le 6 mai 1862 à Plounérin (22). Il obtient son Certificat d’Aptitude Pédagogique le 26 juillet 1881. Il enseigne à l’école de hameau de Quélern à Plourin et le 12 février 1885, à 23 ans, il est nommé instituteur public à l’école de Saint-Eutrope. Le 27 août 1887, il est nommé à Plouvorn.
• Anna Marie Perrine Page est née le 5 octobre 1860 à Saint-Pierre-Quilbignon. Elle obtient son Certificat d’Aptitude Pédagogique le 9 mars 1882. Elle enseigne à Plougonven et le 10 mars 1885, à 24 ans, elle est nommée institutrice publique à l’école de Saint-Eutrope. Le 5 décembre 1887, elle est nommée à l’école de hameau de Sainte-Christine à Plougastel-Daoulas.

➥ Aujourd’hui

L’école actuelle se trouve dans des nouveaux bâtiments au centre bourg. À la rentrée 2018/2019, elle accueille 97 élèves.
Les anciens bâtiments, situés rue Woas Kam, ont été reconvertis en habitations.
 

Ancienne école de Saint-Eutrope, commune de Plougonven. Cliché 2019 © Bernard Kerneis.
Nouvelle école de Saint-Eutrope, commune de Plougonven. Cliché 2019 © Bernard Kerneis.