Les écoles de hameaux du Finistère

École de Saint-CadouCommune de Sizun

➥ La construction

Le Relevé Général des Constructions Scolaires, établi pour la période de 1878 à 1885, indique le coût de l’école et les subventions accordées.

Décision du31/07/1883
Montant du projet23 000,00 F
Financement
par la commune (Caisse des écoles)0,00 F
par la commune (autres ressources)572,41 F
par le département0,00 F
subventions de l’État23 000,00 F
Coût réel23 572,41 F
Archives départementales du Finistère, 1 T 109, Relevé Général des Constructions Scolaires (1er juin 1878 - 20 juin 1885).

 
L’école ouvre début 1884.

➥ Un état des lieux en juin 1884

En juin 1884, le ministère de l’Instruction publique diligente auprès des instituteurs une enquête [1] sur la situation matérielle des écoles primaires. On y trouve de nombreux renseignements tels que le nombre d’instituteurs et d’élèves, le système de chauffage, les lieux d’aisances, les cours et préaux...
De plus, l’instituteur est prié de fournir un plan des locaux.
 

Archives Nationales, F/17/*/2848, École de Saint-Cadou, dessin réalisé par l’instituteur en 1884.

L’école de Saint-Cadou n’a pas de système de chauffage, de vestiaire, de fontaine ni de bibliothèque scolaire. Il manque 10 bancs et 10 tables. L’école étant nouvellement construite, les autres critères sont globalement respectés (présence de préaux couverts, éclairage et aération des classes...).
La classe des garçons permet d’accueillir 66 enfants, celle des filles 55. Il y a 97 inscrits (86 entre 6 et 13 ans, 11 de plus de 13 ans). 96 enfants sont présents le jour du recensement.

➥ Les élèves

en mai 1884en 1886en mai 1888
Nombre de classes222
Nombre de places121121117
Nombre d’élèves97148120

➥ Les premiers instituteurs

L’ouverture de l’école de hameau début 1884 est assurée par Jean Louis Le Bihan et une institutrice dont nous ignorons le nom. Marie Yvonne Françoise Pouliquen est nommée début 1886.
 

• Jean Louis Le Bihan est né le 2 novembre 1841 à Guiclan. Précédemment à Plouigneau, il est nommé instituteur public à Saint-Cadou entre 1877 et 1879. L’école n’est pas encore construite : dans quel local enseigne-t-il ? Il reste à Saint-Cadou jusqu’à la retraite.

• Marie Yvonne Françoise Pouliquen est née le 22 mars 1865 à Commana. Elle obtient son Certificat d’Aptitude Pédagogique le 8 mars 1884. Le 26 janvier 1886, à 21 ans, elle est nommée institutrice publique à l’école de Saint-Cadou. Elle y reste jusqu’au 25 février 1896, date à laquelle elle est nommée à l’école de hameau de Kermeur à Plougonven, sous le nom de Marie Yvonne Miossec. Elle a en effet épousé le 14 mai 1887 Pierre Marie Miossec, cultivateur à Sizun.

➥ Aujourd’hui

L’école ferme après 1950 (année précise non connue). Le bâtiment est reconverti en gîte.
 

École de Saint-Cadou, commune de Sizun. Cliché publié avec l’aimable autorisation de la propriétaire.

[1Archives nationales, F/17/*/2848. Ministère de l’Instruction publique. Enquête sur la situation des écoles primaires en 1884 : statistiques fournies par les instituteurs et institutrices.