Généalogie Kerneis

1881 - 1899. Mes aïeux et "Californie"

 

Le domaine de Menez Meur est une terre de landes située dans les monts d’Arrée, sur laquelle le Parc naturel régional d’Armorique avait installé son siège lors de sa création en 1969.
Un siècle plus tôt, le 3 juin 1867, Julien Prioux alias "Californie" avait fait l’acquisition de Menez Meur et, à partir de cette date, il a consacré sa vie à sa mise en valeur. Lors de son décès c’est une parcelle transformée qu’il a laissée.
 

Une légende est largement répandue sur cet homme, avec de nombreuses variantes. Il se dit qu’il serait parti en Californie dans des circonstances particulières et peu à son honneur : conducteur de travaux dans l’entreprise de son oncle, il serait parti vers les Amériques à la ruée vers l’or grâce à la paye des ouvriers !… C’est à son retour qu’il aurait acheté à Hanvec le domaine de Menez Meur bien désireux de s’y cacher, seul avec sa servante Soaz ar Braz, un peu cerbère... La Justice n’aurait jamais osé lui demander des comptes....
 

Cette légende m’a aussi été contée de nombreuses fois quand j’étais enfant.
Récemment, lors de recherches généalogiques, j’ai eu envie d’en savoir plus.
Aussi avec ma femme, nous avons investigué et avons rencontré une toute autre facette de "Californie" à travers les archives départementales.
Cela nous a amené à écrire un article paru dans le Cahier de l’Iroise n° 236 édité par la SEBL, Société d’Études de Brest et du Léon.
Nous avons aussi tenu deux conférences à Menez Meur et Saint-Cadou en 2021.
 

Si l’histoire de "Californie" et du domaine de Menez Meur vous intéresse, c’est par ici !

Julien Prioux dans la cour de Menez Meur, croquis réalisé par Gwenola Kerneis Fromheim.

Après avoir fait fortune en Californie vers 1850, Julien Prioux investit une partie de son or en achetant trois fermes au Tréhou entre 1866 et 1899 :
• la ferme de Kergoat (50 hectares 36 ares 98 centiares) en 1866 ;
• la ferme de Rosnonen (24 hectares 78 ares 85 centiares) de 1877 à 1899 ;
• une partie de la ferme du Brunoc (environ 14 hectares) de 1885 à 1896.
 

À ma grande surprise, j’ai constaté que quelques aïeux étaient concernés par l’acquisition de la ferme de Rosnonen :
 

• 10/05/1881. Obligation

 
Le 12 avril 1881, Julien Prioux acquiert quelques biens à Rosnonen pour un montant de 3 025 F.
Il semble qu’il soit à court de liquidités car il emprunte 3 000 F à mes aïeux Kerneis et Liziard. L’emprunt est officialisé chez Me Guennoc, notaire à Ploudiry.
En février 1882, il vend aux enchères 15 hectares de pins de Menez Meur. La vente lui rapporte 3 025 F. Cette somme lui permet, sans doute, de rembourser le prêt.
 

Archives départementales du Finistère, 4 E 172/60, 10 mai 1881, Me Guennoc, notaire à Ploudiry.

Par devant Me Guennoc, notaire à la résidence de Ploudiry, arrondissement de Brest (Finistère), soussigné, en présence des témoins instrumentaires ci-après nommés aussi soussignés, a comparu M. Julien Vincent Prioux, propriétaire, demeurant à Ménez Meur, en la commune de Hanvec.
Lequel déclare par les présentes devoir bien et légitimement pour cause de prêt fait ce jour, à :
1° M. Jean Marie Liziard, cultivateur, demeurant au lieu du Stang, en la commune du Tréhou, jusqu’à concurrence de la somme de 2 000 F ;
2° M. Jean Kernéis cultivateur demeurant au même lieu du Stang au Tréhou, jusqu’à concurrence de la somme de 600 F ;
3° M. François Liziard, veuf de Anne Vaillant, cultivateur, demeurant aussi au lieu du Stang, en la commune du Tréhou, jusqu’à concurrence de la somme de 400 F.
Laquelle somme de 3 000 F lui a été comptée et réellement délivrée à la vue du notaire et témoins soussignés.
Laquelle somme le sieur Prioux promet et s’oblige de rendre et rembourser et faire avoir aux prêteurs dans les proportions ci-dessus indiquées à leur première réquisition et après l’avoir prévenu trois mois à l’avance.
Il s’oblige, en outre, de leur en servir annuellement les intérêts à partir d’aujourd’hui jusqu’au remboursement à raison de 5 % par an, payable le 10 mai de chaque année. [...]

• 09/05/1899. Achat de deux maisonnettes

 
À près de 78 ans, Julien Prioux poursuit ses investissements fonciers au Tréhou par l’achat de deux maisonnettes à Rosnonen.
Là aussi, mes aïeux sont concernés car les biens leur appartiennent.

Archives départementales du Finistère, 4 Q 5/989, 9 mai 1899, Me David, notaire à Ploudiry.

Par devant Me David, notaire à la résidence de Ploudiry [...]
Ont comparu :
Mme Marie Jeanne Salaun veuve Yves Pencréac’h, cultivatrice demeurant au Brunoc en la commune du Tréhou ;
Mme Marie Catherine Pencréac’h et Jean Marie Kerneis son mari qui l’autorise, les deux cultivateurs demeurant au dit lieu du Brunoc ;
Mlle Marie Claudine Pencréac’h célibataire majeure, cultivatrice demeurant aussi au Brunoc [...]
En la commune du Tréhou au lieu de Rosnonen, deux maisonnettes dont l’une couverte en ardoises et l’autre en genets avec deux petits jardins, issues, circonstances et dépendances tel que le tout est porté au plan cadastral sous les nos 453 p et 453 bis de la section F.

 

Jean KERNEIS, gendre de François Liziard, est un de mes arrière-arrière-grands-oncles côté Liziard ; et aussi un de mes arrière-arrière-grands-oncles côté Kerneis.
Fils de Joseph et de Marie Poulmarc’h, il naît le 10 février 1843 au Tréhou (Rocduf).
Jean Marie KERNEIS est un de mes arrière-grands-oncles.
Fils de Allain et de Marie Laurence Martin, il naît le 10 juillet 1868 au Tréhou (Roc’h-zu).
François Marie LIZIARD est un de mes arrière-arrière-arrière-grands-pères.
Fils de Jean Marie et de Françoise Goues, il naît le 30 septembre 1817 à Pencran.
Jean Marie LIZIARD, fils de François, est un de mes arrière-arrière-grands-pères.
Fils de François Marie et de Marie Berc’het (Brigitte en breton) Pichon, il naît le 2 décembre 1843 au Tréhou (Le Stang).
Marie Catherine PENCREAC’H, épouse de Jean Marie Kerneis, est une de mes arrière-grands-tantes.
Fille de Yves et de Marie Jeanne Salaun, elle naît le 15 mars 1872 au Tréhou (Rosnonen).
Marie Claudine PENCREAC’H, sœur de Marie Catherine, est aussi une de mes arrière-grands-tantes par alliance car elle a épousé Jean Pierre Marie Kerneis frère de Jean Marie.
Fille de Yves et de Marie Jeanne Salaun, elle naît le 15 mai 1874 au Tréhou (Kernonen).
Marie Jeanne SALAUN est une de mes arrière-arrière-grands-tantes.
Fille de Pierre et de Gillette Pérez, elle naît le 25 septembre 1848 au Tréhou (Quillevenec).

 

→→ 1892 - 1900. Soaz ar Bras et "Californie" →→

Article mis en ligne le 20 juin 2016, dernière modification le 14 septembre 2022.