Les écoles de hameaux du Finistère

École de Pen-Ar-HoatCommune de Hanvec

➥ La construction

Le Relevé Général des Constructions Scolaires, établi pour la période de 1878 à 1885, indique le coût de l’école et les subventions accordées.

Décision du25/10/1882
Montant du projet18 000,00 F
Financement
par la commune (Caisse des écoles)0,00 F
par la commune (autres ressources)0,00 F
par le département0,00 F
subventions de l’État18 000,00 F
Coût réel18 000,00 F
Archives départementales du Finistère, 1 T 109, Relevé Général des Constructions Scolaires (1er juin 1878 - 20 juin 1885).

➥ Les élèves

L’école ouvre en mai 1884.

en 1886en mai 1888
Nombre de classes22
Nombre de places ?132
Nombre d’élèves7145

➥ Les premiers instituteurs

• Alfred Frément Ernest Vasseur est né le 26 mars 1860 à Wavans (62). Il enseigne à Lambézellec et le 29 octobre 1884, à 24 ans, il est nommé instituteur public à l’école de Pen Ar Hoat. Le 8 novembre 1886, il est nommé à Plouarzel.

• Marie Françoise Loussaut est née le 6 juillet 1861 à Morlaix. Elle obtient son Certificat d’Aptitude Pédagogique en juillet 1881. Le 29 octobre 1884, à 23 ans, elle est nommée institutrice publique à l’école de Pen Ar Hoat. Le 25 août 1885, elle est nommée à l’école de hameau de Sainte-Christine à Plougastel-Daoulas.

➥ Aujourd’hui

L’école ferme vers 1960. Le bâtiment est reconverti en maison.
 

Pennahoat ar Gorré (Hanvec), ancienne école, 1884, vue générale sud.
Copyright Judith Tanguy-Schroër. Service de l’Inventaire du Patrimoine Culturel (c) Région Bretagne. Cliché 2013.

➥ Deux instituteurs à Pen Ar Hoat

Anne Péron, une institutrice poétesse à Pen Ar Hoat...
 

Anne Péron a enseigné à Pen Ar Hoat de 1929 à 1937.
Dans notre rubrique "Quelques instituteurs", vous trouverez quelques informations sur cette institutrice.
Voici la première strophe d’un poème intitulé PEN-AR-HOAT paru en 1954 dans Au fil des ombres, Éditions de la Revue Moderne.
 

Sans vanité je vis dans un pauvre village
Qui penche d’humbles toits sur le maigre gazon.
Loin du large chemin, j’ai pour tout horizon
La croupe du ménez fleuri d’ajonc sauvage.

 

 

Georges Nédélec, un instituteur artiste et résistant à Pen Ar Hoat...
 
Georges Nédélec et sa femme Denise sont nommés instituteurs à Pen Ar Hoat en 1938 ou 39. Durant l’occupation allemande, Georges prend la direction du maquis de Hanvec, où il termine commandant F.T.P.
Dans notre rubrique "Quelques instituteurs", vous trouverez quelques informations sur cet instituteur.